Accueil Blog Gestion Cash flow ou bénéfice ?

Cash flow ou bénéfice ?

Gestion

0 notes

240 vues

Cash flow ou bénéfice ?

Olivia Boulay Publié le 9 août 2014 Modifié le 22 juillet 2020
cash flow ou bénéfice

Après le dépôt de ses comptes annuels, Gilles s’étonne de la faiblesse de son bénéfice. ComptaMan lui répond.

Gilles (prénom fictif pour protéger l’identité de notre gentil lecteur) : 

Et bien je viens de regarder mon compte de résultats, et il y a un truc qui m’intrigue. Lorsque je regarde le solde du compte en banque de mon entreprise au 1er janvier et que je le compare au solde au 31 décembre, je constate qu’il a augmenté de 15.000 euros. Mais quand je regarde le poste “bénéfice” de mon compte de résultats, il n’est que de 5.000 euros. Mon comptable s’est-il trompé? Le bénéfice ne devrait-il pas être proche de 15.000 euros lui aussi ?

L’expert-comptable : Tu touches là une question très intéressante, et qui intrigue beaucoup de gens. En réalité, ce que tu mesures en comparant le solde de ton compte au début de l’année n’est pas le bénéfice, mais le “cash flow”. Et le cash flow est différent du bénéfice.

Le cash flow ? Ça veut dire le flux d’argent qui entre dans l’entreprise ?

Qui entre, ou, dans certains, cas qui sort de l’entreprise.

Mais, l’argent qui entre dans l’entreprise, c’est quand même mon bénéfice, non ?

Et bien c’est plus compliqué que cela. Prenons par exemple ta voiture. Tu te rappelles que je t’avais expliqué qu’elle faisait l’objet d’amortissements ?

Oui oui, merci pour ces explications, d’ailleurs !

Mais de rien. Donc, si tu te rappelles bien, le prix d’achat de ta voiture n’est pas déduit de ton bénéfice l’année de son achat, mais graduellement pris en charge sur plusieurs années.

Aaah, je vois où tu veux en venir : l’argent est sorti de ma société en une fois, alors que le bénéfice, lui, a été impacté en plusieurs fois. Et donc, si je te comprends bien, mon cash flow a probablement été inférieur à mon bénéfice l’année de l’achat, parce que, pour cette voiture j’ai sorti plus d’argent que je n’ai déduit de charges de mon bénéfice.

C’est tout à fait ça ! Et les années suivantes, tu n’as pas sorti d’argent pour l’achat de ta voiture, mais il a continué à faire l’objet de charges d’amortissements. Toutes autres choses étant égales, ton cash flow a donc été supérieur à ton bénéfice.

Génial, j’ai compris. Et en fait, cette différence existe pour tous les investissements qui font l’objet d’un amortissement dans mes comptes: mon bureau, mon ordinateur, mes équipements de production, et ainsi de suite! À part l’année de leur achat, j’ai donc eu un cash flow plus élevé que mon bénéfice.

C’est ça ! Mais naturellement, les choses changent un peu si ta société a fait un emprunt pour cette voiture.

Ah oui, puisque là ma banque a versé de l’argent avant que je ne paie l’acheteur, et qu’après j’ai fait des remboursements!

C’est tout à fait ça. Et ces remboursements ne sont pas nécessairement faits au même rythme que l’amortissement, donc il y aura toujours des différences. Bien sûr, il existe encore d’autres phénomènes qui ont une influence sur la différence entre bénéfice et cash flow, mais je pense que tu as saisi le principe.

Tout à fait, ComptaMan. Mais dis-moi, le fisc, il se base sur quoi, lui? Le bénéfice ou le cash flow ?

Ni l’un ni l’autre, jeune entrepreneur plein d’avenir. Il se base sur le bénéfice fiscal, qui n’est pas le même que ton bénéfice comptable. Mais ça, je te l’expliquerai un autre jour.

Oui, tu as raison, à chaque jour suffit sa peine.

Donnez nous votre avis

0/5