Accueil Blog Gestion Epargner pour ma pension en tant que travailleur indépendant. Quelles sont mes options ?

Epargner pour ma pension en tant que travailleur indépendant. Quelles sont mes options ?

Gestion

0 notes

956 vues

Epargner pour ma pension en tant que travailleur indépendant. Quelles sont mes options ?

Jordan Vandamme Publié le 15 mai 2023
Epargner pour ma pension en tant que travailleur indépendant, quelles sont mes options ?

Nous le savons tous, en Belgique, la pension légale moyenne est relativement faible et d’autant plus pour les indépendants ! Pas évident de profiter pleinement de ses vieux jours dans ces conditions. Les indépendants peuvent toutefois aménager leurs rentes futures grâce aux assurances complémentaires et autres mécanismes similaires, ceci afin de leur permettre de maintenir leur niveau de vie, et ce d’autant que ces produits présentent souvent un caractère fiscalement avantageux. Nous allons vous aider à y voir un peu plus clair tout en faisant volontairement l’impasse sur l’épargne pension, dont le sujet a été battu et rebattu !

La pension libre complémentaire (PLCI)

En ayant recours à la PLCI (Pension Libre Complémentaire pour Indépendants), vous avez l’opportunité de compléter votre pension légale tout en bénéficiant d’incitants fiscaux et sociaux intéressants. Il existe 2 sortes de PLCI, l’ordinaire et la sociale.

Chaque formule propose la constitution d’une pension complémentaire de retraite (via un capital en cas de vie) et un capital décès au profit de vos bénéficiaires éventuels, les primes versées ne sont donc jamais perdues ! En outre, la PLCI dite “sociale” ajoute une garantie en matière d’incapacité de travail mais une part plus faible des primes payées est consacrée à la constitution du fonds de pension, c’est un choix !

La pension libre pour indépendant est un produit redoutable puisqu’il permet de cotiser un maximum de 3.747,19€ (en 2019), déductible au titre de vos charges professionnelles, provoquant ipso facto une économie fiscale (en fonction de votre taux moyen d’imposition) et un abaissement mécanique de vos cotisations sociales pour l’année considérée. Vous êtes donc gagnant sur toute la ligne, dommage que ce produit soit plafonné à un certains montant par an !

La convention de pension pour indépendant (CPTI)

Tout nouveau, tout chaud ! La CPTI vous permet depuis peu, en tant qu’indépendant, de compléter votre pension (extra) légale en complément, le cas échéant, de la PLCI.

Mais qu’est-ce qui la diffère justement de la PLCI ? Le seul désavantage de la PLCI est la limitation des primes versées rendant plus difficile pour un indépendant de se constituer un capital raisonnable de pension complémentaire en vue de pouvoir faire face à ses besoins à l’âge de la pension par comparaison avec un dirigeant qui cotiserait dans son EIP (engagement individuel de pension).

La CPTI a été créée en vue d’adoucir cette différence de traitement et cette injustice entre les 2 statuts (indépendant et dirigeant). Ainsi, les primes versées dans la nouvelle CPTI vous permettent de profiter d’un avantage fiscal de 30% via votre déclaration fiscale annuelle.

Attention, comme pour l’Engagement Individuel de Pension d’un dirigeant de société, il faut toutefois veiller au respect de la fameuse règle dite “des 80%“. En quelques mots, tout en tâchant de rendre simple une notion qui est loin d’être digeste, cette limite veut que la somme de vos capitaux de pension complémentaires et de votre pension légale ne puisse dépasser 80% d’un revenu de référence calculé sur la base de vos revenus professionnels moyens des trois dernières années

Il est donc possible de coupler la CPTI avec une PLCI et même une épargne pension dans le respect de cette borne supérieure.

Les avantages des systèmes de pensions extra-légales ?

– Avantageux fiscalement.
– Possibilité de les combiner dans le respect de la limite précitée.
– Possibilité de coupler certaines formules avec des couvertures d’incapacité de travail ou de décès.
– Fiscalité très light à terme : Le capital n’est taxé au terme qu’à 10% dans le cadre d’une CPTI.
– Possibilité d’utiliser la CPTI afin d’obtenir une avance sur votre capital pension en vue de projets immobiliers ou de l’employer comme garantie d’une emprunt hypothécaire éventuel.

Donnez nous votre avis

0/5

Articles liés

Gestion

5

Ma société est en difficulté. Que faire depuis le  nouveau code des sociétés ?

La vie d’une entreprise n’est pas toujours un long fleuve tranquille et, parfois, il arrive que celle-ci enregistre des pertes successives la poussant dans une position financière compliquée. Cette situation n’est pas souhaitée, ni tolérée, par le droit des sociétés qui prévoit que les dirigeants doivent réagir à l’urgence de la situation en enclenchant la procédure dite «de la sonnette d’alarme». En effet, il est inutile de s’entêter à maintenir artificiellement en vie une entreprise sans espoir de redressement. D’ailleurs, un dirigeant agissant de la sorte pourrait voir sa responsabilité personnelle engagée et assumer les dettes de la société sur ses propres deniers.

21 avril 2023

Gestion

5

Voiture de société: prêt ? Leasing ? Renting ? Que choisir ?

En tant que travailleur indépendant, vous avez plusieurs moyens pour vous doter d’une voiture de société : prêt, leasing, renting ? En fait, l’impact en comptabilité sera très différent. Dans le cas d’un achat en leasing, votre voiture de société est inscrite à l’actif du bilan de votre société. Pas dans le cas d’un prêt… […]

17 juillet 2020

Gestion

5

Pourquoi une société de management ?

Le projet de réforme fiscale du gouvernement a remis la société de management sur le devant de la scène. De quoi s’agit-il exactement ? Et quelle est son utilité pour un entrepreneur ? La société de management est une idée assez ancienne dont le principe est simple. Vous êtes administrateur et/ou gérant d’une entreprise : […]

12 août 2022