Accueil Blog Protection et charges Cotisations sociales, qu’allez-vous payer au démarrage de votre activité d’indépendant ?

Protection et charges

0 notes

66 vues

Cotisations sociales, qu’allez-vous payer au démarrage de votre activité d’indépendant ?

Olivia Boulay Publié le 19 août 2020
cotisations sociales indépendants

Tout entrepreneur se doit de payer des cotisations sociales. Au lancement de votre activité, vous en êtes également redevable. Toutefois, vous pouvez bénéficier d’un allègement des cotisations sociales, voire d’une dispense. Comment cela fonctionne-t-il ? Combien allez-vous devoir payer au démarrage de votre activité ?

Le paiement des cotisations sociales : comment ça marche ?  

En tant qu’indépendant, vous devez verser des cotisations sociales afin de bénéficier de droits sociaux (assurances maladie, invalidité, prestations familiales…). Chaque trimestre, vous payez donc des cotisations sociales (payées au plus tard le dernier jour auquel elles se rapportent).

Il peut être compliqué au démarrage d’une activité de payer un montant élevé de charges notamment quand celle-ci sont estimées sur un revenu que vous n’avez pas.

En effet, les cotisations sociales que vous payez sont des cotisations provisoires. C’est selon une estimation de vos revenus que le montant de vos cotisations est calculé. Une fois que vos revenus définitifs sont connus de l’administration, vous devez régulariser en versant ou récupérant la différence entre le montant de vos cotisations sociales provisoires et le montant définitif.

Si tout entrepreneur se doit de payer des cotisations sociales, il y a malgré tout un avantage pour ceux qui se lancent. En tant que starter, vos cotisations sociales peuvent être moins élevées au lancement de votre activité. De quoi démarrer plus sereinement !

Starters, qu’allez-vous payer en cotisations sociales au démarrage de votre activité ?

Si vous êtes starter, vous pouvez bénéficier d’un allègement des cotisations sociales durant vos premiers trimestres dans le cas où vous estimez générer des revenus plus faibles. Mais ceci peut devenir une mauvaise surprise après 3 ans lors de la régularisation. Il est donc nécessaire de penser à alléger vos cotisations mais ceci sans non plus risquer une régularisation trop sévère peu de temps après.

Un montant minimum prévu par la loi

Le montant minimum des cotisations sociales est basé sur un revenu minimum. Ce revenu minimum net est de 13 993,78 € par an en activité principale. Le montant minimum de cotisations sociales est donc de 739,05 € par trimestre.

Ce minimum peut tout de même paraître élevé si vous débutez. C’est pourquoi, la première année, vous pouvez (sous conditions) profiter de la réduction starter.

La réduction starter pour un indépendant à titre principal

Réduction starter (activité à titre principale) – base 2020

Votre revenu annuelVos cotisations sociales trimestrielles
< 7 226, 47 €381,66 €
Entre 7 226,47 € et 9 329,19 €492,70 €
> 9 329,19€Montant minimum de cotisations sociales : 739,05 € (réduction starter non applicable)

Pour bénéficier de cette réduction, il vous faut toutefois respecter les conditions d’éligibilité. En effet, vous êtes considéré comme starter :

  • Si vous êtes indépendant et débutez à titre principal,
  • Si vous êtes indépendant à titre complémentaire (ou étudiant-indépendant) et vous décidez de devenir indépendant à titre principal,
  • Et dans le cas où votre conjoint aidant décide de s’établir à titre principal.

Cette réduction n’est pas automatique, faites-en la demande auprès de votre Caisse d’Assurances Sociales. Au démarrage de votre activité, tout trimestre commencé est du. Donc si vous vous affilez le 29 juin 2020, il faudra payer le 2e trimestre. Dans ce cas, il vaut mieux attendre le 1er juillet 2020.

Pour un indépendant à titre complémentaire

Si vous êtes indépendant à titre complémentaire, vous ouvrez vos droits sociaux via votre statut de salarié. Néanmoins, vous payez une cotisation de solidarité sur vos revenus d’indépendant.

Comme pour les indépendants à titre principal, un montant minimum est également prévu : 81,76 € de cotisations sociales à payer par trimestre (basé sur le seuil minimum de 1 548,18 €).

Si vos revenus ne dépassent pas le seuil minimum, vous pouvez également demander une dispense.

Pourquoi estimer vos futurs revenus et adapter vos cotisations sociales ?

Il peut être difficile d’estimer ses revenus à l’avance mais ceci est utile pour anticiper le montant de vos cotisations sociales et ainsi éviter les surprises.

Quelle que soit l’évolution de vos revenus, que ce soit une année exceptionnelle ou une année moins lucrative, cela a un impact sur vos cotisations sociales.

Si vous estimez que vos revenus deviendront inférieurs, vous pouvez demander une réduction de vos cotisations sociales. Cette demande devra être justifiée mais elle évite de donner un trop-perçu à votre caisse d’assurances sociales.

Inversement, si vous pensez générer des revenus supérieurs à ceux estimés, il vous suffit de contacter votre caisse d’assurances sociales pour adapter l’estimation. Sans quoi, attention aux régularisations ultérieures qui peuvent faire mal !

Le conseil de nos experts-comptables : deux possibilités pour les starters

Au démarrage de votre activité, vous avez le choix entre deux méthodes pour gérer au mieux vos versements de cotisations sociales :

Première méthode : elle consiste à payer moins pour lancer votre activité plus sereinement sans vous soucier du montant des cotisations sociales engendrées. Avec cette méthode, il faut toutefois anticiper la régularisation à venir.

Seconde méthode : si votre prévisionnel d’activité vous permet de constater une progression de vos revenus, vous pouvez contacter votre caisse d’assurances sociales pour faire l’inverse de la première méthode. A savoir, payer des cotisations sociales plus élevées dès le lancement de votre activité, ceci vous évite d’être pris au dépourvu au moment de la régularisation.

En cas de situation financière difficile, vous avez aussi la possibilité d’être dispensé du paiement de vos cotisations sociales. Pour cela, vous devez en faire la demande à votre caisse d’assurances sociales.  

Bon à savoir : si la société paye les cotisations sociales du dirigeant, ceci correspond à un avantage en nature égal au montant de ces cotisations.

Votre comptable est là pour vous guider et vous aider à anticiper les décaissements de cotisations sociales. Demandez conseil à votre comptable Amarris Direct si vous pensez devoir anticiper des variations importantes de CA dans les mois à venir ! En raisons des suites économiques de la pandémie de Coronavirus, des reports et allègements sont possibles, consultez notre page dédiée aux Aides Covid-19.

Donnez nous votre avis

0/5