Accueil Blog Statuts et création Quelles sont les aides à la création pour les demandeurs d’emploi ?

Statuts et création

0 notes

187 vues

Quelles sont les aides à la création pour les demandeurs d’emploi ?

Olivia Boulay Publié le 17 juillet 2020 Modifié le 22 juillet 2020
bilan et compte de résultat

Vous êtes demandeur d’emploi mais plutôt que de chercher un nouveau travail, vous décidez de faire le grand saut ? Vous souhaitez lancer votre activité mais vous ne savez pas par où commencer ? En Belgique, les aides à la création pour les demandeurs d’emploi sont nombreuses : accompagnement, formation, financement de votre projet… Le point sur ces aides pour entreprendre avec plus de facilité !

Quelles sont les aides à la création pour financer votre projet ?

Le financement d’un projet peut être un frein pour créer son entreprise pour les demandeurs d’emploi. Que vous soyez indépendant ou en société, vous disposez de plusieurs aides publiques, prêts, investisseurs… les manières dont vous pouvez vous financer sont pourtant loin d’être limitées.

La prime pour indépendant

La prime pour indépendant est une prime dégressive de 4 000 € destinée aux demandeurs d’emploi qui lancent leur activité professionnelle en tant qu’indépendant. Cette prime est octroyée durant 6 mois et s’adresse aux demandeurs d’emploi en région de Bruxelles-Capitale.

L’avantage « tremplin-indépendants »

L’avantage « Tremplin-indépendants » permet de conserver vos allocations de chômage durant l’exercice d’une activité accessoire en tant qu’indépendant et ce, pendant 12 mois. Cet avantage débute dès le lancement de votre activité ou dès que cette aide est sollicitée.

La prime pour un investissement

Dans le cadre d’une activité de services, la prime pour investissement vous permet de récupérer entre 5 % et 30 % sur le montant de votre investissement hors TVA (travaux, matériel, immobilier…).

Les primes de pré-activité

Les primes de pré-activité regroupent trois aides :

  • la prime pour développer son idée de création d’entreprise
  • la prime pour approfondir son projet d’entreprise
  • la prime pour reprendre une entreprise

L’idée ici, c’est de pouvoir récupérer 60 % des montants dépensés sur vos dépenses de consultance, formation, équipement…

Les prêts Open Up et Rise Up

Open Up et Rise Up sont deux prêts destinés aux porteurs de projet. Le premier cible les créateurs en indépendant, uniquement les personnes physiques. Il vous donne la possibilité de toucher jusqu’à 25 000 € sur une période de 1 à 5 ans. Le second est également destiné aux créateurs d’entreprise mais uniquement aux personnes morales. Ce prêt peut atteindre 100 000 €.

A noter, en raison des difficultés économiques entraînées par la pandémie du Coronavirus, des primes régionales sont disponibles à Bruxelles et en Wallonie.

Le plan jeunes indépendants

Cette aide vise tous les demandeurs d’emploi de moins de 30 ans et vous permet de bénéficier d’un prêt à un taux préférentiel. Pendant 3 à 6 mois, vous bénéficiez également d’un accompagnement gratuit dans vos démarches. Pour les porteurs de projet ne bénéficiant d’aucun revenu, il est possible d’obtenir une indemnité de 375 €.

L’aide Airbag pour se lancer en indépendant

Airbag est une source de financement pour les indépendants en phase de démarrage en région wallonne. Avec cette aide, vous pouvez obtenir jusqu’à 12 500 € versés en quatre fois sur une période de deux ans.

Vérifiez bien les conditions d’éligibilité pour chaque aide. En plus de ces aides régionales bien d’autres aides, notamment des prêts, vous sont destinées pour renforcer votre « matelas » financier au démarrage de votre activité. Parmi ces prêts :

  • Le prêt lancement (jusqu’à 30 000 €)
  • Le prêt solidaire (jusqu’à 12 500 €)
  • Le micro-crédit ((jusqu’à 25 000 €)

Contrairement aux prêts bancaires classiques, ces prêts sont adaptés à votre situation. Selon les prêts, il est possible de ne pas avoir de garanties à proposer ou encore, de continuer à toucher vos allocations de chômage…

Quelles sont les aides à la création pour vous faire accompagner et vous former ?

Que vous soyez un expert reconnu dans votre domaine ou que vous inventiez un tout nouveau service, ou boutique, vous avez tout intérêt à sécuriser le lancement de votre activité en indépendant. Formation, hébergement juridique, conseils spécifiques aux créateurs… on n’a jamais trop de soutiens quand il s’agit de se jeter à l’eau.

Le dispositif Starters

Le dispositif Starters propose un triple accompagnement pour se lancer en indépendant. Pendant 12 mois, vous bénéficiez d’un accompagnement pour votre recherche de financement, pour le lancement de votre activité et aussi pour la période post-création.

Les structures d’accompagnement publiques

Parmi les structures d’accompagnement, les Guichets d’Economie Locale (GEL) ou encore les agences pour l’Autocréation d’Emploi (ACE) proposent de vous guider gratuitement et vous conseillent autant sur le développement de votre projet que sur la recherche de financement de celui-ci.

Les chèques-création-conseil

Les chèques-création-conseil sont mis en place par la région wallonne et sont destinés à tous les créateurs qui ont besoin de réaliser les démarches nécessaires à la construction de leur projet. Etude de marché, choix de la structure juridique, plan de communication… autant de points à penser dès le démarrage de votre activité. Cette aide intervient aussi pour les porteurs de projet qui souhaitent réaliser leur prototype et définir la viabilité de leur futur produit.

Pour les chèques-création-conseil, le montant maximal par bénéficiaire s’élève à 15 000 € sur trois ans

Les chèques-création-formation

Les chèques-création-formation proposés par la Wallonie vous permettent de vous former en groupe ou individuellement pour préparer au mieux votre projet. Ces formations abordent tout une série de sujets :

  • Les démarches administratives,
  • Les études de marché,
  • Le financement…

Pour les chèques-création-formation, le montant maximal par bénéficiaire s’élève à 6 000 € sur trois ans.

Enfin difficile de conclure cet article sur les aides à la création pour les demandeurs d’emploi sans mentionner l’aide apportée par les coopératives d’activités et couveuses d’entreprises. Ce sont des collectifs de porteurs de projets. En tant que demandeur d’emploi, elles vous permettent de tester la viabilité de votre projet avec la possibilité de bénéficier d’un hébergement juridique et d’une aide financière. Quelle est la particularité de ces structures ? Pendant toute la période d’incubation, vous gardez votre statut de demandeur d’emploi donc vous pouvez conserver vos allocations de chômage tout en testant votre projet.

En Belgique, les aides destinées aux demandeurs d’emploi souhaitant créer leur activité ne manquent pas. De l’idée au lancement, il y a beaucoup à faire pour concrétiser votre projet. Mais il est bien plus facile de sauter le pas quand des aides vous permettent d’avancer notamment en termes d’accompagnement, de formation et de financement. Renseignez-vous sur chacune de ces aides et sur leurs conditions d’octroi afin de faciliter votre entrée sur le marché.

Pour vous créateurs d’entreprise, votre fiduciaire en ligne Amarris Direct vous propose un service de création clé en main, entièrement dématérialisé.

Donnez nous votre avis

0/5