Accueil Blog Statuts et création Crowdfunding : comment ça marche ?

Statuts et création

0 notes

963 vues

Crowdfunding : comment ça marche ?

Jordan Vandamme Publié le 1 juin 2022 Modifié le 30 mai 2023
Crowdfunding : Comment ça marche ?

Vous avez l’âme d’un entrepreneur et beaucoup d’idées mais peu ou pas de moyens financiers ? Vous avez besoin d’argent pour un projet qui vous tient à cœur mais votre capital de départ est insuffisant ? Vous cherchez une alternative aux banques pour lever des fonds ? Le crowdfunding, ou financement participatif, est peut-être fait pour vous ! Cette source alternative de financement ne cesse de gagner en popularité.

1. Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Littéralement, crowdfunding signifie “financement par la foule”. Concrètement, vous proposez votre projet sur une plateforme de crowdfunding en ligne et vous indiquez le montant dont vous avez besoin. Des internautes peuvent être intéressés et investir dans votre projet. Vous parvenez ainsi à rassembler les capitaux nécessaires.

2. Comment fonctionne le crowdfunding ?

Il existe plusieurs formes de crowdfunding.

  1. La vision philanthropique : Un investisseur peut ainsi simplement faire don d’argent parce que le projet lui plaît particulièrement. En remerciement de sa contribution financière, il reçoit généralement un avantage en nature, comme un CD, une place de concert ou un livre.
  2. L’actionnariat : Parfois, il devient actionnaire du projet et reçoit une ou plusieurs actions en échange de sa contribution.
  3. Le prêt : Mais il peut aussi s’agir d’un prêt, dans le cadre duquel l’investisseur récupérera sa mise avec un intérêt.

Vous avez envie de donner un coup de pouce à de jeunes entrepreneurs ? Le financement participatif offre l’opportunité à tout un chacun de s’improviser investisseur en soutenant une idée concrète, selon ses moyens. Selon les projets et les plateformes, vous pouvez aussi bien donner 1 euro symbolique qu’investir 50 euros ou 1.000 euros, voire davantage si vous croyez fermement à l’initiative. Ce sont le plus souvent de petits montants additionnés les uns aux autres qui permettront de boucler le budget souhaité par l’auteur du projet.

3. Comment se passe la levée de fonds ?

Votre idée a été retenue par un site de financement collaboratif ? Félicitations, la levée de fonds va pouvoir débuter. Un appel est lancé aux investisseurs potentiels via le site Internet participatif. Si le projet parvient à séduire assez d’investisseurs et que la somme nécessaire est rassemblée dans le délai fixé, le budget est alors libéré et transmis à l’auteur de l’initiative.

4. Pour quel secteur ?

Jusqu’il y a peu, le crowdfunding était surtout l’apanage des secteurs culturels et artistiques (financement d’albums musicaux, de films…). Il s’ouvre désormais aussi aux jeunes entrepreneurs et starters, aux associations caritatives, aux projets associatifs, environnementaux et même au financement de certains projets académiques (universités).

5. Quels avantages pour les porteurs de projet et pour les investisseurs ?

Pour les porteurs de projet : possibilité de soumettre à nouveau le projet s’il n’a pas été financé ou de financer différentes idées via un projet plus global, visibilité accrue, accès à une communauté d’intéressés, support web…

Pour les investisseurs : pas de risque si le projet n’est pas collectivement soutenu, diversification de son portefeuille d’investissement, pas de lien avec les marchés financiers, grande variété de contreparties (intérêts, services, goodies et exclusivités…), satisfaction personnelle d’investir dans un projet de proximité…

6. Le crowdfunding est-il sûr ?

La législation autour du crowdfunding n’est pas encore tout à fait au point, bien que l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) ait établi un cadre réglementaire. Informez vous avant de vous lancer. En tant qu’investisseur, tenez également compte du fait que le projet dans lequel vous avez investi peut échouer et que vous risquez de perdre vos fonds.

7. Les sites de crowdfunding en Belgique

Le nombre d’initiatives en Belgique augmente chaque année. Parmi les principales plateformes, citons MyMicroInvest (starters), Look&Fin (entreprises) et CroFun (pour tous les secteurs)… En Europe, KissKissBankBank est très populaire. Quant aux références et précurseurs en matière de crowdfunding internationaux, ils se nomment Kickstarter, RocketHub.

Donnez nous votre avis

0/5

Articles liés

Statuts et création

5

Le statut de l’étudiant indépendant

Dans notre pratique quotidienne, nous rencontrons de plus en plus d’étudiants souhaitant travailler comme indépendant, notamment car ils souhaitent promouvoir la commercialisation de produits ou services développés durant leur cursus, ou simplement afin de pouvoir amortir le coût de leurs études et ce d’autant que de nombreux employeurs préfèrent cette relation-libre à celle d’un contrat de travail en bonne et due forme, notamment en vue d’économiser les charges patronales. Cependant, précisons tout de même que l’occupation d’un indépendant conditionne à l’absence du moindre lien de subordination entre le fournisseur et le travailleur-étudiant indépendant mais ce n’est pas l’objet de ce post. Découvrons ensemble la raison d’être de ce statut un peu particulier.

21 mars 2023

Statuts et création

5

Adapter les statuts de votre société : à quoi faut-il penser ?

chez le notaire pour adapter tout ce qui doit l’être ? Nous avons demandé à Me Sophie Maquet, notaire à Bruxelles, à quoi faire attention.

9 août 2021

Statuts et création

5

Domicilier sa société en Belgique, quand faut-il y penser et souscrire ?

La plupart des sociétés de management, les consultants et travailleurs indépendants n’ont pas la contrainte de devoir impérativement investir dans des locaux professionnels. Cela offre une souplesse très intéressante. Mais, tout le monde ne réside pas en plein cœur de Bruxelles. Dans certains cas, une « adresse professionnelle » peut manquer pour accueillir des clients, éviter de […]

2 février 2021